This gallery contains 18 photos.

Kommentare zur Finissage – 2. Juni 2013 Am Sonntag wurde so richtig deutlich, wie heterogen die Gruppe war. Da ist es ja völlig irre, wie diese Menschen zueinander finden und sich miteinander verbinden konnten. Ich denke, das konnte auch deshalb geschehen, weil sie in diesen offenen Raum traten, der so vieles ermöglicht und in dem …

Read More

This gallery contains 2 photos.

  Kommentare der WorkshopteilnehmerInnen während der Vorbereitung zur Finissage – 1. Juni 2013 Weil wir in der Gruppe mutiger sind, kann man sich besser entfalten als im Alltag. Obwohl wir uns seit unserer letzten Begegnung (unserer Workshoppräsentation am 17. März) nicht mehr in der Gruppe getroffen haben, ist die Gruppe für mich Heimat geblieben. Grund …

Read More

This gallery contains 32 photos.

Marion: ..gestern abend bin ich recht schnell und ohne mich zu verabschieden gegangen. Mich hatte dieses „absichtslos“ (tun/handeln), das ich vor mir gleich zweimal an der Wand erblickte, so bewegt, dass ich dieser Dynamik Raum geben wollte – und sie nicht durch weitere Begegnungen in den Hintergrund treten lassen wollte..
Gestern nun kam mir Jesus in …

Read More

Vent frais sur le pont du S Bahn Beusselstr., les voitures roulent à toute allure vers quelque chose qui est leur vie même à ce moment précis et nous exposés en rang serré sur le pont où personne ne nous attend et où nous n’attendons personne, présence visible et pourtant comme hors-jeu, comme si nous étions de l’autre côté d’une vitre transparente. Sur le quai, en rang serré, les trains passent, et nous pensons à ceux, qui sur ce même quai, ont été arrachés à leur vie, à leurs amis et proches, ceux qui par un froid plus mortel se sont retrouvés serrés en rang dans une foule, résonnants froidement l’approche de la mort. Personne ne nous oblige à monter dans les trains qui s’arrêtent pour d’autres que nous, personne ne nous ignore non plus, en rang serré, comme nous nous tournons sur nous même, vue blanche sur le port noir et menaçant de Westhafen, vue sur les voies perdues dans l’inconsolable grisaille, vue sur les gens qui nous jettent des regards perplexes, amusés, curieux, vue sur les escaliers qui conduisent au pont en ce matin glacé.

Ciel bleu lavé de nuages, la troisième balade se veut ludique. C’est une découverte des cours en enchainement, en chanson d’enfance vers le Eckkneipe, endroit enfumé d’où sort une voix rauque comme des cailloux qui roulent sur le chemin et qui défend son équipe de foot bec et ongles contre des adversaires pourtant peu convaincus, l’accueil à la table d’un consommateur est cordial, seuls des hommes consomment et une dame tient le comptoir, la bière prend sept minutes avant d’être servie et nous sommes là, assis en rond, respirant la fumée, suivant la conversation, pas d’étonnement, pas d’incompréhension, un peu de surprise peut-être devant l’unique bière que nous commandons et que nous buvons ensemble les uns après les autres, une communion d’un autre genre. Je m’approche d’un moment sacré, notre monde en côtoie un autre, s’ouvre à lui pourtant si accessible, si proche, bien qu’il faille passer une frontière invisible, franchir, une porte, un seuil pour y accéder. Ce monde n’est pas même secret, on y entre tout étonné qu’il nous reçoive.

 

JENS REULECKE : MOABITER RESONANZEN
in Kooperation mit WorkshopteilnehmerInnen

TAG_01-5

ERÖFFNUNG
am Sonntag, den 17. März um 18.00 Uhr
Begrüßung
Jörg Rohrpasser, Geschäftsführer der Diakoniegemeinschaft
Es spricht
Jens Reulecke, Workshopleiter

FINISSAGE
am Sonntag, den 2. Juni 2013 um 18.00 Uhr

AUSTELLUNGSDAUER
19. März bis 2. Juni 2013

ÖFFNUNGSZEITEN
Dienstag – Samstag 10 -19 Uhr,
Sonntag 19.30 – 22 Uhr

ORT
Diakoniegemeinschaft Bethania
im Café Martha & Maria
Waldstraße 32, 10551 Berlin

BETHANIA_LOGO
https://de-de.facebook.com/MarthaundMaria
http://www.diakoniegemeinschaft-bethania.de/